Les 2 polluants majeurs qui perturbent notre corps

 

En naturopathie, on s’occupe de la santé principalement en aidant le corps à stimuler ses propres fonctions d’autoguérison. L’autoguérison, c’est un processus naturel non discutable, vous n’avez qu’à vous couper et votre corps se répare par lui-même, c’est merveilleux!

 

Alors pourquoi le corps ne s’autoguérit pas chaque fois?

 

  1. Il y a le non-respect des facteurs naturels de santé: bien manger, bien penser, bien boire, bien bouger, bien communiquer, bien éliminer et bien dormir.

  2. Il y a des facteurs énergétiques: notre corps émane un rayonnement qui peut être perturbé en diverses circonstances par les énergies émotionnelles, de la terre, des astres, des vies passées…

  3. Il y a nos fausses croyances, nos conditionnements à penser comme on nous l’a appris. Par exemple, la fausse croyance qu’il est normal de perdre de la mémoire en vieillissant. Les fausses croyances briment notre plus grande puissance, le pouvoir de l’Intention. Le pouvoir de l’Intention, une force encore non exploitée, permet la réalisation au-delà des attentes dites normales. Vous n’avez qu’à penser à la force déployée par une personne qui a un accident ou à Wim Hof dit Iceman qui endure le froid plus longtemps que ce que l’humain en est supposément capable et qui a entraîné des gens à faire de même. (4)

  4. Il y a aussi les perturbateurs du corps : les polluants. Ils brisent la précieuse équilibre chimique de notre corps. Alors voici le sujet ce cet article…

 

Les 2 plus grands perturbateurs sont, selon mon expérience et plusieurs grands thérapeutes comme le Dietrich Klinghardt MD, PhD, les métaux lourds et les glyphosates sous le nom commercial de Round-up®.

Les métaux lourds prennent la place de nos précieux minéraux qui tiennent un rôle clef dans plusieurs réactions chimiques de notre corps. J’ai vu des problèmes hormonaux, d’humeur, de manque d’énergie, gastro-intestinale, problèmes cardio-vasculaires s’améliorer par une chélation ciblée! La chélation est le phénomène par lequel un élément se lie aux métaux lourds, l’aidant à sortir du corps.

Le corps accumule avec le temps, le contact ou l’ingestion d’aliments, les métaux lourds sans être très performant, pour la majorité, à sortir ces éléments. Pour les déloger, le corps a besoin de l’antioxydant glutathion, fait par des enzymes CYP450 du foie, ceux-ci diminué par les glyphosates que nous verrons par la suite. Les sources de métaux lourds sont les poissons carnivores comme le thon, les amalgames dentaires gris, les produits chimiques utilisés dans nos maisons ou la machinerie, les anciennes peintures au plomb, la cigarette, le cannabis, l’eau etc.

Vous pouvez avoir une idée de l’accumulation des métaux lourds à l’aide de tests de laboratoires que vos naturopathes agréés offrent. Ils peuvent aussi vous guider dans la meilleure manière d’aider le corps à se départir, chélater ces éléments afin que vos minéraux puissent jouer le rôle voulu dans votre système.

 

L’impact des glyphosates, moins du publique mais solidement connu des chercheurs.

D’abord, c’est quoi les glyphosates? C’est le plus vendu des herbicides utilisés depuis 40 ans, maintenant appliqué à plus d’un million de livres par année, par nos agriculteurs afin de ne pas avoir à désherber. L’économie de temps donc d’argent est la raison principale de son utilisation. Il est en général appliqué aux cultures OGM, mais il est utilisé plus largement par exemple pour les cultures de blé (qui n’est jamais OGM soit dit en passant), dont les grains se détachent mieux si l’on en applique juste avant la récolte.

 

Dans les dernières années, la limite des résidus de glyphosates dans les aliments en Amérique a même été augmentée pour éviter que les aliments ne se retrouvent bannis à cause d’une limite dépassée. Ainsi, en 1999,  la limite est passée de 0.1 mg/kg à 20mg/Kg selon Dr. Greger (3)

Et quel est l’impact de cet herbicide dans notre corps? Selon la chercheuse indépendante Stephanie Seneff PhD (2), les glyphosates (Round-up) sont à l’origine de l’augmentation de plusieurs maladies : diabète, autisme, allergies, intolérances, neuropathies, parkinson, Alzheimer, SLA (Lou Gehrig), l’arthrite, l’hypertension.

 

Les glyphosates :

 

  1. Entraînent une perturbation de la flore intestinale, principalement les lactobacilles. Ceux-ci protègent notre flore intestinale des bactéries pathogènes et cette perturbation conduit à l’inflammation des intestins. Avez-vous déjà remarqué l’augmentation de problèmes d’intolérances, d’allergies, de côlon irritable, maladie cœliaque…c’est en lien!

      Plus encore, il y a un lien très étroit entre notre flore intestinale et notre cerveau. Plusieurs neurotransmetteurs du cerveau y sont produits. Par exemple la sérotonine, le neurotransmetteur de la joie de vivre,  y est  produite à plus de 80 %! Connaissez-vous des gens qui prennent des antidépresseurs? La plupart des ceux-ci sont des recapteurs de sérotonine. Le corps manque de cet élément de base fabriqué dans nos intestins…

 

  1. Abaissent les enzymes particulièrement importantes dans le foie et dans les reins : les enzymes du CYP450. Ceci  entraîne une transformation accrue de la testostérone vers les oestrogènes, phénomène observé chez les hommes par l’apparition de la petite ‘bedaine’, par la baisse de libido…et perturbe l’ensemble de nos hormones, augmentant entre autres les cas d’infertilité.

La perturbation du CYP450 entraîne une bile de moins bonne qualité. Ceci nuit à la gestion des gras et du cholestérol et diminue l’absorption des vitamines liposolubles A, D, E, K. La particularité de la vitamine D est qu’elle joue un rôle anticancer, elle accroît la capacité du système immunitaire et permet au corps de savoir où déposer son calcium pour entre autres, avoir de bons os.

La perturbation du CYP450 entraîne aussi une augmentation de l’acide rétinoïque menant vers une toxicité dans notre corps. Cela peut entraîner une perturbation du développement du fœtus ce qui augmente les cas de microcéphalie et anencéphalie à la naissance. Cela entraîne aussi une baisse de l’oxyde nitrique, essentielle pour le système cardio-vasculaire.

 

  1. Chélatent (abaissent) différents minéraux comme le cobalt faisant  partie de notre vitamine B12 (cobalamine) qui est la vitamine de l’énergie, le molybdène qui aide la détoxification du foie, le manganèse très utile à nos lactobacilles de notre flore intestinale, le fer essentiel pour notre énergie, le zinc aidant plus de 200 réactions chimiques de notre corps.

 

  1. Diminuent les acides aminés aromatiques, tryptophane, sérotonine, mélatonine, tyrosine et la méthionine ce qui entraîne plus de cas d’obésité, une perturbation des neurotransmetteurs qui équilibrent le cerveau, notre énergie et notre joie de vivre.

 

  1. Entraînent un abaissement du soufre, ce qui augmente les composés phénoliques toxiques qui brisent les brins d’ADN, augmentent l’inflammation du corps et diminuent les phospholipides. Le soufre est par conséquent un élément essentiel pour notre système nerveux et notre cerveau.

C’est l’objet des recherches du Dr Seneff : la compréhension de l’utilité du cholestérol sulfate pour le corps humain. C’est une chercheuse vraiment intéressante dont vous pouvez entendre plusieurs interviews sur You Tube (2).

Le cholestérol sulfate, molécule hydrosoluble et liposoluble, est fait à partir du cholestérol par un processus de sulfations demandant une molécule de soufre. Ainsi transformé, le cholestérol sulfate joue plusieurs rôles importants, même essentiels! :

a)      protège le contour des globules rouges évitant ainsi l’hémolyse, leurs bris.

b)      protège la paroi endothéliale de tous nos vaisseaux sanguins et de nos artères.

c)      important pour la santé des jointures.

d)      transporte, de notre peau où elle est produite, la vitamine D. (selon ses recherches, un taux normal de vitamines D est un indicateur pour le corps que les CYP450 fonctionnent.)

e)      nécessaire pour la santé de nos plaquettes sanguines.

f)        active la mélatonine, l’hormone qui nous fait faire de beaux dodos et qui protège des cancers.

g)      essentiel pour nos neurotransmetteurs donc notre cerveau.

 

Les sources de sulfate les plus intéressantes sont l’ail, les oignons, poireaux, radis noirs, mais le plus important… éviter les pertes de sulfate alors mieux vaut éviter les glyphosates, donc manger bio ! Ce conseil vaut aussi pour les métaux lourds, puisqu’éviter les glyphosates augmente l’antioxydant responsable de la chélation !!

 

©, Isabelle Langevin ND.A.

  • Facebook Social Icon

Boutique ICI SANTÉ

819-583-5858

4799 rue Laval

Lac-Mégantic

CONSULTATIONS en naturopathie

819-563-8563

sur rendez-vous

3011 rue Collège, Sherbrooke

ou

4799 rue Laval, Lac-Mégantic