Les vernis à ongles. Sont-ils dangereux?

Des chercheurs de l'Université Duke et Environmental Working Group ont trouvés des preuves d'un produit chimique perturbateur endocrinien, largement utilisé dans les vernis à ongles populaires, dans les corps de plus de deux douzaines de femmes qui ont participé à une étude de biosurveillance.

L'étude a constaté que toutes les femmes avaient un métabolite de phosphate de triphényle, ou tphp, dans leur corps seulement 10 à 14 heures après avoir peint leurs ongles. Leurs niveaux avaient augmenté de près de sept fois.

"Il est très troublant que le vernis à ongles commercialisé aux femmes et aux adolescentes contient un perturbateur endocrinien suspecté», a déclaré Johanna Congleton, Ph.D., MSPH, chercheur principal à EWG et co-auteur de l'étude Duke-EWG. "Il est encore plus troublant d'apprendre que leurs corps absorbent cette substance chimique relativement rapidement après l'application du vernis."

Voir l'étude du EWG

Et ce n'est pas tout!

Votre bouteille de vernis à ongles contient aussi, au moins ces trois ingrédients:

1. dibutyl phtalate - Utilisé comme solvant pour les colorants et comme plastifiant pour empêcher les vernis à ongles de devenir cassant. Ce phtalate est classé par l'UE comme un perturbateur endocrinien suspecté d'être toxique pour la reproduction. Santé Canada associe DBP avec des troubles du foie et d'insuffisance rénale chez les jeunes enfants car ces produits sont souvent sucés ou mâchés pendant des périodes prolongées. Bien que Santé Canada ait interdit six phtalates (y compris DBP) dans les jouets pour enfants en vinyle souple, son utilisation dans les produits cosmétiques ne se limite pas. L'Union européenne classe DBP comme très toxique pour les organismes aquatiques.

2. Formaldéhyde - En contient jusqu'à cinq pour cent. L'Agence internationale pour la recherche sur le cancer classe le formaldéhyde comme cancérogène humain connu.

3. Toluène - Selon le Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail, le toluène est un irritant modéré de la peau et peut provoquer des dermatites avec le contact prolongé. Il est toxique pour le développement du bébé et a été identifié dans le lait humain. L'inhalation de vapeurs de toluène peut affecter le système nerveux central provoquant une légère somnolence et des maux de tête à des niveaux bas et irritations du nez, de la gorge et des voies respiratoires à des niveaux accrus.

Source: fondation David Suzuki

  • Facebook Social Icon

Boutique ICI SANTÉ

819-583-5858

4799 rue Laval

Lac-Mégantic

CONSULTATIONS en naturopathie

819-563-8563

sur rendez-vous

3011 rue Collège, Sherbrooke

ou

4799 rue Laval, Lac-Mégantic